skip co content

Travail des enfants

SyndicatChocolat_TravailEnfants

 

Le Syndicat du Chocolat et ses adhérents soutiennent l’abolition du travail des enfants et du travail forcé et condamnent fermement toute pratique de ce type.

Il faut savoir que la récolte et le séchage des fèves de cacao, comme d’autres cultures tropicales, reposent sur une économie agricole villageoise traditionnelle à laquelle les enfants contribuent. Au total, la problématique du travail des enfants est complexe et requiert d’agir sur plusieurs leviers visant à replacer la sécurité et l’éducation au cœur des priorités des communautés villageoises de planteurs de cacaoyer grâce notamment à : l’augmentation du revenu des planteurs, l’amélioration de la traçabilité des fèves, et un meilleur accès à l’éducation.

La complexité de la filière chocolat fait que cette lutte est un travail de longue haleine, qui nécessite un partenariat fort de toutes les parties en présence, les gouvernements des pays concernés, les organisations internationales, les ONGs.

 

Les acteurs de la filière cacao-chocolat se sont engagés depuis plus de 10 ans, dans les zones de culture du cacao en Afrique de l’Ouest, à mieux détecter les pratiques abusives de travail des enfants et à traiter activement ce problème. A titre d’illustration, en France, le Syndicat du Chocolat travaille avec l’AFNOR sur la mise en place d’une norme européenne de certification durable de la filière cacao-chocolat.

image description
back to top